11 janvier 2015 : les Français du Japon à l’unisson de la Nation

Rassemblement républicain du 11 janvier à Tokyo. Crédits photo : Philippe Stouvenot – Transprofil

Rassemblement républicain du 11 janvier à Tokyo. Crédits photo : Philippe Stouvenot – Transprofil

Le 11 janvier 2015, devançant de quelques heures les marches républicaines de Paris et de province, trois rassemblements ont eu lieu au Japon à Fukuoka, à Kyôto et à Tokyo.

A Fukuoka, des Français se sont réunis à l’Institut français tandis qu’à Kyôto, nos compatriotes, dont de nombreux journalistes, se retrouvaient à l’Institut français du Kansai. A Tokyo, plus de 300 personnes ont convergé vers l’Institut français de Tokyo entre 14 h et 16 h pour honorer la mémoire des dix-sept Français assassinés, pour la liberté et pour la fraternité.

Rassemblement à Kyôto le 11 janvier à l'Institut français du Kansai

Rassemblement à Kyôto le 11 janvier à l’Institut français du Kansai

L’appel à se rassembler avait été lancé à l’initiative des élus consulaires (M. Séguéla, Mme Inuzuka et M. Consigny), des formations politiques françaises représentées au Japon (PS, UMP, EELV et MoDem) et des trois associations françaises fédératrices (AFJ, UFE et FDM-Adfe). L’Ambassadeur Thierry Dana, retenu à la Résidence pour accueillir le ministre des Affaires étrangères du Japon, avait adressé un message de soutien et était représenté par Paul-Bertrand Barets, ministre-conseiller, et Claire Thuaudet, conseillère culturelle. L’Institut français de Tokyo, dirigé par Jean-Jacques Garnier, était partie prenante à cette initiative citoyenne qui a débuté par les discours de M. Pothier, consul, et des élus MM. Consigny et Séguéla. Après la minute de silence, une vibrante Marseillaise a retenti a capella. Puis une grande partie du public composé de Français, de Japonais, d’Européens et de citoyens du monde a posé pour une photographie commémorative où fleurissaient les « Je suis Charlie », « Je suis juif », « Je suis musulman », « Je suis flic », « Je suis chrétien » … ainsi que les drapeaux français et japonais. Les registres de condoléances qui avaient été ouverts dès le 8 janvier ont continué d’être signés pour être envoyés à Paris aux proches des victimes. Comme en France il y avait dans ce rassemblement des enfants venus avec leurs parents et des gens de tous les âges (lycéens, étudiants, … jusqu’à des retraités), de toutes les sensibilités et de tous les horizons.

Article du Mainichi du 12/01/2015

Article du Mainichi du 12/01/2015

Pour rappel, dès le lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo, trois rassemblements ont eu lieu. Le premier à l’Ambassade de France à 12 h. Le deuxième à l’Institut français de Tokyo entre 18 h et 20 h à l’initiative du Conseil consulaire, des partis politiques et des trois grandes associations représentatives. Enfin, un autre rassemblement a été organisé à l’Institut français du Kansai à Kyôto, à 18 h, à l’initiative de Français du Monde-Adfe en partenariat avec le Consulat de France.

Après les attentats des 8 et 9 janvier contre une policière et quatre Français de confession juive, un autre rassemblement a eu lieu le samedi 10 janvier à l’Institut à l’initiative d’élèves du Lycée français international de Tokyo. Le Conseil consulaire était représenté à chacune de ces occasions.

Journée du 11 janvier 2015 :

Diaporama du Petit journal de Tokyo :

http://www.lepetitjournal.com/tokyo/communaute/204239-je-suis-charlie-rassemblement-a-l-institut-francais-du-japon

Articles japonais mentionnant la tenue du rassemblement du 11 janvier 2015 :

Publié dans Campagne
Solidaires au Japon
Site du conseiller consulaire "Solidaires au Japon" Alexandre Joly et de son équipe.
Contact
%d blogueurs aiment cette page :