Un très beau 14 Juillet à toutes et à tous !

Chers compatriotes, chers amis,

En cette journée de Fête Nationale si chère à nos cœurs, je vous souhaite le meilleur, où que vous soyez, en France ou  à l’étranger.

Le jeudi 9 juillet, au cours de la célébration anticipée  du 14 Juillet à l’Institut Français de Tokyo, j’ai prononcé une allocution que je voudrais partager avec vous aujourd’hui. J’y ai mis une certaine gravité qui tranchera peut-être avec l’esprit festif du jour,  mais c’est un message qui me tient à cœur et une pensée qui m’accompagne en permanence, et il me paraissait important de les relayer.

Bien à vous,

Janick Magne, votre conseillère consulaire jusqu’au 31 juillet 2016.

Monsieur l’ambassadeur Thierry Dana , Monsieur le Consul Jean-Jacques Pothier, Madame la Conseillère culturelle Claire Thuaudet, Monsieur le directeur de l’Institut Français Jean-Jacques Garnier, Chers compatriotes, Chers amis japonais, Chers tous, présents aujourd’hui pour cette belle occasion,

D’une année à l’autre, nous nous retrouvons en ces mêmes lieux, entourés de visages souvent familiers, cœurs japonais et cœurs français mêlés, unis par une amitié fraternelle et la même passion réciproque pour l’étude de nos cultures si complémentaires.

Cependant, en ces moments de liesse et de festivités, nous reviennent en mémoire certains des plus dramatiques épisodes qui ont marqué la France et le monde depuis le 14 Juillet de l’an passé, et, à l’image du souvenir d’un être cher disparu trop tôt et dont la mémoire se fait plus forte lorsque l’émotion et la célébration sont au rendez-vous, j’aimerais pouvoir croire aujourd’hui qu’à force d’essayer nous arriverons, par nos efforts conjugués, à faire de ce monde un lieu un peu plus serein, plus juste,  plus fraternel, un lieu où il ferait bon s’épanouir librement dans le respect et l’égalité, car tel était l’idéal de 1789.

227 ans après la Révolution française, ce monde meilleur n’est toujours pas à portée de main pour tous les humains. Selon d’où ils regardent, les hommes ne voient pas la même chose et ce qu’ils voient, ce que voient leurs enfants, est trop souvent entaché d’horreurs et d’injustice.

Cependant, nous avons en partage l’étonnante faculté d’imaginer,  afin de mieux le construire, notre avenir commun, alors imaginons, vite, et bien,  imaginons et construisons ensemble.

Réinventons pour tous une planète à la mesure de l’idéal de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 et plus encore ; dans le respect d’autrui, dans le respect de tous,  et plus que jamais dans le respect de notre environnement,  dans le respect des générations à venir,  pour, comme le dit si bien Pierre Rabhi, «cesser de faire de notre planète-paradis un enfer de destructions et de souffrances».

Il en va tout simplement de notre survie.

Chers amis, ce ne sera pas simple ! Rendez-vous donc au 14 Juillet 2017 pour voir si nous aurons un peu avancé dans cette voie, et en attendant, célébrons dans la fraternité et l’optimisme ce 14 Juillet 2016.

Merci.

Publié dans Evénements
Solidaires au Japon

Site du  Conseiller consulaire « Solidaires au Japon » François Roussel et de son équipe.

Contact
%d blogueurs aiment cette page :