OLES, passeports, bourses… : quelques informations

Lors de la visite au Japon du Ministre des Affaires Étrangères, Jean-Marc Ayrault, en avril, Janick Magne, conseillère consulaire, lui a remis au nom de l’équipe de Solidaires au Japon, un courrier contenant des questions et propositions concernant la communauté française.
Un article de notre blog énumérait alors ces propositions.

Je publie aujourd’hui la réponse de la Direction des Français de l’étranger ainsi qu’un résumé des informations importantes.

1. OLES-Japon : Comme je le commentais il y a deux jours, je suis heureux de voir que notre demande de reconnaissance du rôle de l’OLES-Japon dans la solidarité au sein de la communauté française se concrétise par l’octroi d’une subvention par le Ministère qui souligne aussi son rôle de « catalyseur de la cohésion sociale ».

2. Passeports : Je vous annonçais en août la fin programmée de l’obligation de double comparution. Parallèlement, parce qu’une comparution est déjà un fardeau pour nos compatriotes qui n’habitent pas la région de Tokyo, l’équipe de Solidaires au Japon milite depuis deux ans pour qu’au Japon les autorités consulaires soient dotées d’une valise Itinera.

Cet appareil, transportable, permet l’enregistrement des données personnelles nécessaires à l’émission d’un passeport lors de tournées consulaires. Les déplacements jusqu’à l’ambassade ne seront donc plus indispensables pour qui aura pris ses précautions.
Les valises actuelles connaissant des problèmes techniques, de nouvelles sont en phase d’élaboration. Dès qu’elles seront mises en activité il nous a été confirmé que l’ambassade de France au Japon en serait dotée.

C’est une excellente nouvelle que je salue !

3. Bourses : À la demande de pérennisation du système des bourses scolaires par Janick Magne, la Direction des Français de l’étranger répond qu’aucune restriction budgétaire n’a été opposée aux commissions nationales des bourses et que tous les besoins furent couverts pour la période 2015/16.
Espérons donc qu’il en sera ainsi pour 2016/17…

4. Noms d’épouses : Janick Magne a alerté le Ministre sur les problèmes de transcription en japonais des pièces d’identité portant pour les femmes mariées la mention « ép. X » que les autorités reproduisent intégralement.
Je regrette que le Ministère n’ait dans sa réponse abordé cela que sous l’angle franco-français de la réglementation nationale sur l’émission des documents alors que la transcription par les autorités japonaises devrait être réglée de façon bilatérale (voire multilatérale puisque les Allemandes ont le même problème).
Nous continuerons donc à faire pression pour que ce problème soit pris en compte par les autorités françaises.

5. Associations : Restée malheureusement sans réponse, la demande pour les associations françaises au Japon de pouvoir utiliser occasionnellement, gratuitement ou à un prix modeste, des locaux dans des établissements dirigés par l’état. Cette demande est devenue d’autant plus pressante après la réduction cet été des horaires de disponibilité de l’Atrium de l’ambassade.
Une requête des associations, que je soutiendrai, pour une meilleure prise en compte de leurs besoins pour la réalisation de leurs objets est en cours de rédaction.

Les associations sont un pilier de notre démocratie et l’état se doit de faciliter leur épanouissement.

Sans réponse non plus, la situation de conflit social toujours en cours à l’Institut Français qui oppose les professeurs à la direction. Là aussi nous continuerons à appeler à ce que les demandes des personnels de l’Institut français du Japon soient écoutées avec bienveillance.

Enfin, la Direction des Français de l’étranger a précisé les champs de compétence des Conseils consulaires et leur fonctionnement.

Cliquer ici pour lire la lettre au format pdf

lettre-nw

 

Publié dans Communiqués
Solidaires au Japon

Site du  Conseiller consulaire « Solidaires au Japon » François Roussel et de son équipe.

Contact
%d blogueurs aiment cette page :