Réunion du conseil consulaire des bourses de Tokyo

Le lundi 23 avril de 17 h à 18 h 30, j’ai participé au Conseil consulaire des bourses de Tokyo (enfants scolarisés au Lycée Français International de Tokyo).

Retrouvez ici l’essentiel des informations à connaître sur le système des bourses scolaires : https://jp.ambafrance.org/Le-systeme-des-bourses-scolaires

Voici les seuils (plafonds) de patrimoine au delà desquels il était en principe impossible, cette année, de recevoir une bourse scolaire :
Seuil immobilier : 250.000 euros soit 32.467.532 yens
Seuil mobilier : 100.000 euros soit 12.987.013 yens
(taux de change appliqué : 1 yen = 0,0077 euros)

Pour cette 1re session de la campagne 2018 des bourses scolaires à Tokyo, 150 familles (dont 26 monoparentales) ont déposé des demandes pour 227 enfants (contre 206 en 2017) : 124 pour un renouvellement, 26 pour une première demande.

Montant de l’enveloppe limitative : 162.987.012,99 yens (1.255.000 euros : en progression de 15% par rapport à l’année précédente) .
Reliquat inutilisé après répartition par le conseil des bourses : 1.575.125,09 yens soit 12.128,46 euros (9,7% du budget)

On ne peut que se satisfaire de l’obtention par le poste d’un budget suffisant pour répondre aux besoins définis par le système de calcul des bourses, et permettant même un renforcement de l’aide accordée dans le cas de familles monoparentales aux revenus particulièrement modestes.

Sur les 150 dossiers traités, il y a eu 140 quotités de bourses accordées dont certaines ont été augmentées par rapport au calcul théorique par le conseil consulaire afin de prendre en compte la situation financière particulièrement difficile de certaines familles monoparentales.  Etant incomplets, des dossiers ont été ajournés mais seront rediscutés en 2me Conseil des bourses à l’automne (ou hors-conseil si nécessaire). Enfin, en raison d’un dépassement du seuil, quelques dossiers ont été rejetés

Le Consulat contactera dans les jours qui viennent toutes les familles ayant déposé une demande, pour les informer du résultat provisoire de leur demande. Rappelons toutefois que les résultats des bourses ne deviennent définitif qu’une fois validés par la Commission nationale des bourses scolaires, qui se réunira à Paris en juin.

Suite au témoignage d’une famille fragile financièrement à qui il aurait été demandé de régler avant la fin juin la totalité des 200.000 yens de frais de première inscription non remboursables alors même qu’elle avait déposé un dossier de demande de bourses « pour voir », François Roussel, membre du Conseil, représentant de Français du monde-adfe et membre de Solidaires au Japon, a demandé aux responsables du LFI Tokyo si le paiement des Cuces frais de première inscription non remboursables était effectivement exigé avant la date d’annonce des résultats officiels des bourses (fin juin/début juillet).

Le Proviseur du Lycée a répondu très clairement que non : les familles candidates à une bourse n’ont pas à payer les frais d’inscription avant le résultat officiel de la commission nationale des bourses. Face au souhait que la page « inscriptions » du site du Lycée soit plus explicite sur ce point, le Proviseur a alors invité l’auteur de la question, en coordination avec les représentants des parents, à faire une proposition de phrase à insérer sur le site du Lycée pour en compléter les explications.

Grâce au travail déjà effectué en pré-conseil des bourses le mois dernier, le Conseil consulaire des bourses du 23 avril n’a eu qu’à se pencher sur les dossiers ayant subi une modification depuis. Il a ainsi pu se dérouler de façon exceptionnellement rapide (environ 1 h 30).

Autres informations. L’ambassadeur est aussi intervenu pour aborder d’autres sujets :
Cet été, le Consulat général de Kyoto perdra ses services consulaires (suite à une suppression de postes décidée par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères) : les dossiers de bourses pour Kyoto seront désormais traitées par le service de Tokyo. M. l’Ambassadeur a cependant dit qu’il était prêt à se déplacer à Kyoto pour y tenir les commissions des bourses du LFI Kyoto, et rester ainsi à l’écoute des spécificités du Kansai.
L’appel à projets pour le STAFE a été évoqué (dispositif d’aide au tissu associatif des Français établis à l’étranger). Les associations sont invitées à déposer leur dossier de demande d’aide auprès du Consulat avant le 23 mai. Jusqu’à 6 projets pourront être sélectionnés pour le Japon.
C’était le dernier Conseil des bourses pour le Consul Corentin Faiche, qui prendra fin août son nouveau poste au Danemark.

Publié dans Équipe, Communiqués, Vos conseillers en action
Solidaires au Japon

Site de la  Conseillère consulaire « Solidaires au Japon » Anne Gonon et de son équipe.

Contact
%d blogueurs aiment cette page :