Conseil d’administration du Lycée français de Kyoto

LFIK ordre du jour 2 avril 2019 - copie

Sans titre - copie

Le mardi 2 avril 2019 de 17h30 à 19h30, j’ai participé au Conseil d’administration du Lycée français international de Kyoto.

Les 13 participants

Le directeur et chef d’établissement du lycée M. Emmanuel RESBEUT, le chef des services administratif et financier M. Mathieu LECACHEUR, les membres du Comité de gestion : M. Nicolas PRÉVOST (Président), M. Rodolphe GICQUEL (Secrétaire), M. Florian RIVOAL (Trésorier), M. Alan BOGOSSIAN (Vice-Trésorier), Mme Sae CARDONNEL (Relations extérieures), Mme Chinami PRETET (Coordination familles), Mme  Barbara LEMAIRE (Fêtes et événements), Mme Priscilla NORMANDIE LEVI (Fêtes et événements), M. Éric AVOCAT (Communication).
Membres invités présents : Mme Aline KOZA, présidente de Français du Monde Japon de l’ouest, et moi-même.

J’ai remercié le président du comité de gestion ainsi que le directeur de cette nouvelle opportunité qui m’était offerte de mieux connaître le LFI Kyoto, son fonctionnement, et ses équipes.

La réunion

Lors de cette réunion j’ai eu l’impression d’un Lycée particulièrement attentif à son public (Cafés d’information, évènements festifs, enquête prévue sur les attentes et leur satisfaction…)

Avec la fin des services consulaires à Kyoto le Lycée français international de Kyoto est plus que jamais le centre de la communauté française de la région du Kansaï. Dans cette perspective il a un rôle important à jouer dans l’accueil des nouveaux arrivants. Le stock d’informations pratiques mises à disposition des personnels et des usagers sera encore développé, et des réunions d’accueil régulièrement organisées, en coopération avec les associations françaises présentes dans la région.

La question des bourses scolaires a été longuement évoquée, et notamment la difficulté pour certaines familles à constituer leur dossier. Depuis la fermeture des services consulaires de Kyoto c’est en effet une agente des services consulaires de l’Ambassade qui se déplace à Kyoto pour les rendez-vous avec les familles. De ce fait, le temps disponible est très limité, et seules les familles effectuant une première demande peuvent être reçues.

Pour remédier à cette difficulté qui constitue une différence de traitement avec les familles de Tokyo, plusieurs solutions sont proposées : augmentation du temps passé à Kyoto par l’agente consulaire, attribution au Consul général de fonctions relatives aux bourses scolaires, ou encore formation par le Consulat d’une personne qui serait susceptible d’aider les familles sur place à constituer leur dossier.

Je relaierai ces remarques lors de la réunion prochaine du conseil consulaire, et demanderai aussi l’organisation d’une réunion préparatoire des bourses pour Kyoto comme cela se fait pour Tokyo.
En tant que conseiller consulaire je me tiens bien sûr à votre disposition pour toute question relative aux bourses scolaires.

Il a aussi été question de réalisations des élèves. Pour n’en citer que deux : FarmBot (cultures en jardinières gérées par ordinateur), ou encore un projet visant l’amélioration du logiciel de Google Traduction, que 4 élèves du LFI Kyoto ont pu présenter en vidéoconférence aux membres de l’équipe de Google Traduction Japon. Lire l’article (très stimulant) ici : https://www.lfikyoto.org/nos-eleves-presentent-leur-projet-a-lequipe-de-google-traduction/
Bravo au LFI Kyoto pour toutes ces réussites !

APPEL
Plusieurs projets pédagogiques en cours nécessitent le recours extérieur à une imprimante 3D. Cela a un coût. SI VOUS VOULEZ AIDER LE LFI KYOTO, UNE IDÉE : OFFREZ UNE IMPRIMANTE 3D !

Publié dans Campagne
Solidaires au Japon

Site du  Conseiller consulaire « Solidaires au Japon » François Roussel et de son équipe.

Contact
%d blogueurs aiment cette page :