Enlèvements parentaux d’enfants au Japon : prise de position très ferme du président de la République

3 pèresLors de son allocution devant la communauté française à Tokyo le 26 juin, le président Macron a condamné très fermement les enlèvements parentaux d’enfants au Japon, avant de s’entretenir en privé avec trois pères français actuellement sans accès à leurs enfants (photo).

Comme on le sait, dans l’état actuel du droit et des usages au Japon, le parent auteur du rapt peut sans risque priver les enfants de tout contact avec l’autre parent.

Étroitement engagé sur ce dossier en tant qu’élu consulaire comme mes prédécesseurs de l’équipe Solidaires au Japon, je me réjouis de cette prise de position historique.

Extrait de l’allocution présidentielle :

Je sais les difficultés des pères français séparés de leurs conjointes japonaises et la souffrance qu’ils vivent pour retrouver, partager la vie de leurs enfants, là-dessus il y a un très gros travail qui est fait par l’ambassade que nous menons aussi sur le plan consulaire pour, au-delà des pratiques, des habitudes qui sont parfois installées dans les mœurs, que les droits de chacun puissent être défendus et je voulais leur dire que nous sommes aussi à leurs côtés et que nous continuerons à mener ce combat.

Revoir cet extrait en video

Cette déclaration a été largement relayée par la presse française. Ainsi dans le Figaro du 27 juin : Macron juge «inacceptables» les cas de pères séparés de leurs enfants au Japon.

Une telle prise de position était depuis longtemps appelée de leurs voeux par tous les acteurs mobilisés sur ce sujet et notamment l’association Sauvons Nos enfants Japon (page Facebook) dont je salue ici l’action.

Un hommage doit aussi être rendu à toute l’équipe de l’Ambassade de France pour son engagement quotidien sur ce problème. 

Espérons maintenant des effets tangibles sur la situation des enfants concernés, et le plein respect par le Japon de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant qu’il a ratifiée en 1994 :

Les États parties respectent le droit de l’enfant séparé de ses deux parents ou de l’un d’eux d’entretenir régulièrement des relations personnelles et des contacts directs avec ses deux parents (Convention Internationale des Droits de l’Enfant, Article 9-3)

– Suite : quelques autres titres dans la presse française après la déclaration de M. Macron.

Macron juge « inacceptables » les cas de pères séparés de leurs enfants au Japon (Challenges)

Macron juge « inacceptables » les cas de pères séparés de leurs enfants au Japon (Orange.fr)

Pères séparés de leurs enfants au Japon : des situations « inacceptables » juge Emmanuel Macron (PARIS MATCH)

Pères séparés de leurs enfants au Japon : des situations « inacceptables » juge Emmanuel Macron (actualites-du-jour.eu)

Pères séparés de leurs enfants au Japon : des situations  »inacceptables » juge Emmanuel Macron (planet.fr)

Les enfants volés du Japon (Le Figaro)

Japon : les pères divorcés privés à jamais de leurs enfants  (RTL)

Macron au Japon : Qui sont ces pères français séparés de leurs enfants (Huffington Post)

Macron rencontre au Japon des pères d’enfants franco-japonais enlevés par leurs mères (PARIS MATCH)

Macron rencontre au Japon des pères d’enfants franco-japonais enlevés par leurs mères (Ouest France)

Père privé de son enfant franco-japonais : « Macron nous a promis qu’il allait faire quelque chose » (Europe 1)

Publié dans Informations d'intérêt général
Solidaires au Japon

Site du  Conseiller consulaire « Solidaires au Japon » François Roussel et de son équipe.

Contact
%d blogueurs aiment cette page :